vendredi 18 avril 2008

Compte à rebours

Je compte les jours avant les vacances. Enfin, les vacances ... avant quelques jours de pseudo repos autour des ponts du mois de mai.

Quand j'ai prononcé le mot "congés", mon patron m'a tiré une tête de 3 pieds de long. En attendant, c'est qui qui s'est prévu 15 jours au Sénégal en mai ? pas moi il me semble ...
Donc voilà, j'ai imposé ma volonté :
- le 2 mai, tu comptes pas sur moi.
- le 9 mai ok je suis là, mais le 12 est férié et là tu peux toujours courir pour me voir au bureau.
- du 16 au 19 mai je suis en Irlande. Mais de quoi tu te plains, je te dis que je serai là le 20 ! pas fraîche, soit, mais là.
Et ça rien qu'en posant mes heures sup. Oui, heures sup, je suis à 35h, pas à 50 ! Non mais sinon tu me les payes ... ah oui, tout de suite, ça fait réfléchir ... Sinon, tu veux qu'on parle des congés payés ? Non ? T'as bien raison, je voudrais pas risquer de te fâcher encore plus ... enfin, note que les 15 derniers jours d'août, perso je suis pas dispo, sans vouloir enfoncer le clou hein, évidemment. Comment ça, encore faudrait-il que mon contrat soit renouvelé ? joue pas à ça avec moi, tu sais parfaitement que t'as pas le choix, t'as besoin de moi, qui va faire tourner la boutique cet été, qui va se cogner tous les salons et concours aux 4 coins de la France si je reste pas ? Allé je suis gentille, je veux bien faire une croix sur la semaine que je m'étais prévue en juillet si tu m'emmènes en Allemagne avec toi. Négociable ? ah, tu vois bien qu'avec un peu de bonne volonté on peut arriver à s'entendre ! Ah d'ailleurs, tant qu'on en est aux choses qui fâchent, ce soir je pars à 17h, j'ai un jardin à entretenir moi, et non je n'ai pas les moyens de m'offrir les services d'un jardinier, oui même si c'est un abruti exploitable à merci comme le tien. Tiens et puis d'ailleurs, en parlant de moyens, le SMIC augmente au 1er mai, donc je veux être augmentée aussi. Comment ça je suis pas au SMIC ? évidemment, encore heureux, mais mon pouvoir d'achat est malgré tout en chute libre ... pourquoi je te refile les bons plans du Mutant à ton avis, hein ?

Ca, c'était la conversation d'hier matin avec mon patron. Je voulais creuser un peu la question aujourd'hui, sauf qu'à ma grande surprise, personne au bureau à mon arrivée (en retard) ce matin. Hum. Bon. Et un appel à 9h30 : "Anne, non je suis pas là, je suis en Allemagne, je suis parti hier soir". Ah ok, ben cool quoi. Sinon ça va la vie, tranquille ? Il a pas fini de m'entendre parler de mes vacances ...

6 commentaires:

petit bruit a dit…

hé maiiiis! y'a des posts qui disparaissent?

Anne a dit…

Euh oui ... quand après coup ils me plaisent plus !!! ;)

petit bruit a dit…

ha ben mince! faut que je soies à l'affût alors!
;)

bisous ma poulette!

marionfizz a dit…

je t'admire !!

j'aimerais tellement réussir à être aussi ferme avec le mien, de patron...

ceci dit, j'ai fini par lui coller ma démission, je me suis sentie mieux, après... ;-)

Anne a dit…

merci :)
mais je n'ai pas bcp de mérite, être dans une micro entreprise, toujours seule avec le patron, tu vois tellement de choses surréalistes que ca aide à dédramatiser pas mal de situations !

sinon, félicitations d'avoir osé, je crois que poser sa démission c'est encore pire que parler congés ou augmentation !!!

marionfizz a dit…

Oh bin tu sais, nous on est 3 dans ma boite...donc niveau surréalisme, je suis pas mal lotie aussi ;-)

mais plus qu'une semaine, youhou !!!