samedi 19 juillet 2008

Chou et moi on est dingues (épisode 1)

Il y a quelque temps, en crise de crâquage absolu, nous avions décidé d'un commun accord (surtout commun de mon côté, mais Chou a pas longtemps résisté non plus hein), que 2 sacs à puces ne suffisaient pas à l'harmonie de notre petite vie, et qu'il nous en fallait un, ou plutôt une troisième.
Sauf que ce qu'on avait pas vraiment prévu au programme, c'était l'arrivée imminente d'un quatrième petit monstre ronronnant ... Enfin si, on avait bien vu que la Pépette s'était faite attrapper par le gros matou gris trop beau même que c'est lui qui nous avait donné envie d'adopter le 3ème petit démon que c'est sa fille cachée, obligé. Mais on s'attendait pas franchement à qu'elle nous ponde une petite boule 3 jours après l'arrivée de la Lilith ...

Résultat, deux mois et de nombreuses grandes aventures félines plus tard (entre autres l'adoption de notre Lilith par la jeune maman adorable qu'est notre Pépette), on est un peu comme des cons, parce qu'on arrive plus à se séparer de notre petite Raymonde ... La raison nous dit de la donner coûte que coûte, même si c'est le seul et unique chaton que nous aie fait et que nous fera jamais notre Pépette d'amour, même si ça craint de la donner à des gens qu'on connaît pas juste avant l'été desfois qu'on tombe sans le savoir sur des connards qui vont l'abandonner pour partir en vacances peinards, même si on s'est drôlement attachés à elle parce que 3 chats ça va 4 chats bonjour les dégats. Mais notre coeur ne peut pas.
D'accord elle est over relou, d'accord elle accumule plus de conneries que n'en ont jamais fait les 3 autres réunies, d'accord même la Lilith qui a au moins 4 mois maintenant en a marre de cette petite soeur surexcitée, d'accord ça va être l'enfer quand sa dégénérée de mère va décider que ça y est sa filloute est suffisamment grande pour voler de ses propres ailes et va lui faire la misère pour qu'elle lui lâche un peu les tétines ... Mais on peut pas, voilà, on peut pas, c'est tout.
Et on peut encore moins depuis que j'en parle avec Yiise, et qu'à chaque fois que je lui raconte un truc, à chaque fois que je lui envoie une nouvelle photo, elle me dit : "Ohhhh on dirait trooooo la Badouille !!!" Oui parce que tout ça, c'est une histoire de famille, en plus, histoire de pas nous faciliter la tâche quoi. Et d'apprendre que jour après jour notre Raymonde est de plus en plus clairement le portrait craché de sa jeune mamie, ben voilà, ça aide pas.


Ah oui au fait, pourquoi "Raymonde" me direz-vous ? Bah parce que figurez-vous que quand on a qu'un seul chaton dans une portée, à la base c'est une boule dès la naissance. Et puis toute seule à téter, la miss ne s'est pas franchement privée, et s'est retrouvée à 3 semaines incapable de marcher pour cause de gros bidou pendouillant trop lourd à porter pour ses petites pattes. Sans compter qu'aujourd'hui, à 2 mois, notre petit bout de gras préféré n'a toujours pas perdu son gras du bidou et est ... comment dire ... moelleuse (remarque, ça nous change du sac d'os qu'est la petite Lilith ...) ! Une vraie Bidochon, d'où Raymonde ... et si ça avait été un mâle, ça aurait été Robert. J'vous explique même pas la tête du véto quand je l'ai emmenée l'autre jour : "Alors comment elle s'appelle cette jolie petite minette ?" "Hum ... euh ... Raymonde ... mais euh ... on l'appelle Bidouille sinon hein, euh, oui, bon, tout ça quoi ... héhé ..." Silence gêné ... tu m'étonnes.

2 commentaires:

petit bruit a dit…

huhuhu
la photo du milieu, c'est l'illustration même du mot "moelleuse"!!! j'adore!

pis elle est beeeeeelle la bidouille fille de pépette et petite fille de badouille :))

Anne a dit…

> oui lol, ou gros tas au choix ! mais elle a bien minci depuis hein ;)
et puis surtout, surtout, elle est vraiment TROP belle ;) ! c'est de famille !