lundi 16 juin 2008

Enfer et damnation !

Si certains en doutaient encore, je confirme, persiste et signe : l'enfer existe bel et bien.
J'y suis depuis 4h ce matin, et croyez-moi, c'est pas du flan ce qu'on raconte, et je vous déconseille fortement l'expérience. En d'autres termes, si la journée commence mal, enfermez-vous à double tour, retournez sous la couette, et n'en ressortez pas avant 24h minimum. Même si vous n'avez plus sommeil, même si vous vous em*merdez comme un rat mort, surtout ne bougez plus un orteil au risque de voir la situation déjà calamiteuse empirer de minute en minute.
Sauf que moi, autant je suis une pro des conseils, autant dès qu'il s'agit de les suivre y'a plus personne.

Résultat :
Debout à 4h du mat'. Enfin, debout est un bien grand mot, disons plutôt réveillée, en sueur, l'impression de m'être endormie dans une piscine (trop cool). Et impossible de me rendormir. Sachant que j'avais dormi 4h la nuit de samedi à dimanche, et que dimanche soir je me suis couchée à 23h30, j'vous raconte même pas à quel point j'ai apprécié.
6h, pétage de plombs, squattage devant Télé Matin. Et le lundi, Télé Matin, c'est pourri. Et à 6h du mat', les chatounes sont en mode furies dégénérées ... comme une grosse envie de les transformer en pâté de chat.
7h30, départ au boulot. Tant qu'à faire d'être réveillée, autant que ça soit utile. Arrivée 8h. J'habite à 10 bornes du boulot hein ... Les nerfs, et une énoooorme envie de réduire en bouillie ce p***** de tracteur de m****.
Depuis : le téléphone sonne toutes les 20 secondes, que des clients pas contents qui m'en mettent plein la tronche, terrible envie de leur expliquer ma façon de penser ... A côté de ça, mon boulot du jour est tout ce qu'il y a de plus épanouissant : noter les adresses sur les 478 retours de courrier reçus ces dernières semaines pour les effacer ensuite de notre base de données ... Envie de tous les fracasser, ces abrutis qui déménagent sans nous donner leur nouvelle adresse.
A part ça : j'ai mal au crâne, mal au bide, froid aux pieds, j'éternue et je tousse sans arrêt, je suis crevée ... mais sinon tout va bien. Et pour couronner le tout, quand je vais rentrer, Chou va encore être désagréable, et je vais encore me prendre la tête à essayer de deviner ce qu'il a (très pratique comme système encore, Monsieur ne dit jamais rien et moi je suis Madame Soleil c'est ça ?), et puis même si je finis par tomber juste j'aurai pas plus d'explications, et puis je vais me faire pourrir pour tout et rien, j'te raconte même pas comment ça va être chouette quand je vais lui demander de passer la serpillère vu que c'est moi qui ai tout rangé et nettoyé hier à part le sol ... Sans compter que Pépette va être relou parce qu'elle veut sortir, que Lilith va être relou parce qu'elle aussi veut sortir, que je vais faire sortir Lilith parce qu'elle va me les briser menu et que du coup Pépette va être encore plus relou, que Raymonde (no comment, merci) va être relou juste parce qu'elle est naturellement relou, que Pépette va être over méga relou parce que ça va la gonfler vite fait que Raymonde soit relou ... Nan, trop bien quoi.

L'enfer, quand y'en a déjà trop, y'en a encore. Péter un plomb ou devenir dingue, choisis ton camp camarade.

2 commentaires:

petit bruit a dit…

nan mais sinon, moi je t'aime pour de vrai!
alors tout le monde est peut être relou ... les chats en particulier... l'enfer a un nom...

mais y'a aussi des gens qui pensent a toi... qui se rappellent qu'il y a maintenant 3ans, au détour d'un blog, ils ont découvert une nana fort sympathique...

alors je pense a toi, tout simplement...

et je suis là, ne l'oublies pas!

je t'embrasse!

(oui, les gens, c'est moi huhu)

Anne a dit…

pfff ... patate, tu vas me faire pleurer, sérieux, faut pas me dire des choses comme ça à moi ...

mais merci ma poulette :)